Vous êtes ici : Accueil Agenda Audition commentée de Pause Musique

Audition commentée de Pause Musique

Mardi 23 avril 2024 
15:00 / 17:15
Auditorium, 62, avenue Georges Clemenceau

Les auditions commentées de Pause-Musique pour la saison 2023/2024.

Les mardis de 15 h à 17 h 15 à l’Auditorium - 62, avenue Georges Clemenceau

  • Mardi 9 janvier 2024

Deux musiciens français nés avec le XXe siècle, Henri Sauguet (1901/1989) et Henri Tomasi (1901/1971), leurs œuvres sont peu à peu tombées dans l’oubli avec l’arrivée de la vague avant-gardiste après 1950. Il serait temps de les redécouvrir.

Henri SAUGUET, est bordelais mais se fait rapidement une réputation à Paris auprès du Groupe des Six et des Ballets Russes et rédige, entre autres, des partitions comme le ballet Les Forains, qui a connu un grand succès populaire, et l’opéra La Chartreuse de Parme.

Henri TOMASI est marseillais mais a chanté la Corse dont était originaire sa famille. Son catalogue comprend de la musique de chambre, des œuvres symphoniques et des partitions vocales comme l’opéra Sampiero Corso ou la cantate Le Silence de la Mer. Mais leurs œuvres sont peu à peu tombées dans l’oubli avec l’arrivée de la vague avant-gardiste après 1950. Il serait temps de les redécouvrir.

  • Mardi 6 février 2024

Schmelzer et surtout Biber, son disciple, sont considérés comme les fondateurs de l’école germanique du violon baroque. Tous deux novateurs, ils ont expérimenté de nouvelles techniques comme les double et triple cordes et la scordatura (manière inhabituelle d’accorder l’instrument) comme Biber dans ses fameuses Sonates du Rosaire. Ce dernier, au service de l’Archevêque de Salzbourg a aussi écrit des motets et messes faisant parfois appel à un effectif imposant. Né 40 ans avant Bach, il fut l’un des premiers à composer une pièce pour violon seul, une Passacaille, plus de 30 ans avant les Sonates et Partitas du Cantor de Leipzig.

  • Mardi 26 mars 2024

Deux grands musiciens italiens du XXe siècle, Luigi Nono et Luciano Berio

  • Mardi 23 avril 2024

Redécouvertes au milieu du XXe siècle grâce aux « Meslanges », série de cahiers de manuscrits dormant dans les réserves de la Bibliothèque Nationale, les œuvres de Marc-Antoine Charpentier ont redonné à ce musicien sa juste place, celle d’un des plus grands génies de l’art musical baroque français. L’essentiel de sa production est religieuse, d’abord au service de la famille De Guise, puis des jésuites de Port-Royal, à la Chapelle du Dauphin et à la Sainte-Chapelle. Mais il a aussi collaboré avec Molière et Thomas Corneille pour des musiques de scène et intermèdes et composé des airs sérieux et à boire et des divertissements. Il n’a pu écrire qu’un opéra après la mort de Lully qui avait l’exclusivité sur cette forme musicale mais a pris sa revanche de nos jours sur son rival, son importance égalant largement celle du protégé du roi grâce notamment au succès populaire du thème initial d’un de ses Te Deum choisi comme générique de l’Eurovision.
Marc-Antoine Charpentier (1643/1704)

  • Mardi 21 mai 2024

Deux musiciens tchèques victimes des camps de la mort, Erwin Schulhoff et Hans Krasa

+D'INFOS : www.pausemusique.fr