Aménagement du Pont de Nogent

 

2017-2020 : aménagement du pont de Nogent

 

Moins de feux rouges et de routes qui s’entrecroisent, des bretelles d’accès direct, un nouvel aménagement pour les piétons et les cyclistes : le pont de Nogent, l’un des plus gros bouchons d’Europe,  s’apprête à commencer sa transformation au terme de longues années de réflexion.

Ce chantier titanesque, mené par la Dirif, est indispensable aujourd’hui pour mettre fin aux embouteillages et améliorer les conditions de circulation et de sécurité des usagers ainsi que le cadre de vie des riverains. Deux passerelles accessibles aux personnes à mobilité réduite, dont une franchissant la Marne, seront également aménagées le long du pont. Ce nouveau cheminement permettra aux cyclistes et aux piétons de circuler tout en étant protégés du trafic routier.

 

Une circulation saturée

Surplombant la Marne entre Nogent et Champigny, le pont de Nogent, construit en 1961, accueille à la fois les échanges entre l’A86 Nord et l’A4 Est et le trafic local entre les communes de Nogent, Champigny et des alentours. Ainsi, aujourd’hui, ce sont près de 80 000 véhicules qui transitent quotidiennement dans ce secteur, très redouté des usagers.

En effet, les automobilistes qui souhaitent bifurquer ou s’engager sur l’une de ces deux autoroutes doivent emprunter cette voie, créant de la sorte d’imposants embouteillages dus à son agencement à l’indonésienne (nombreux croisements entre véhicules bloqués par les feux). Le nouvel aménagement prévu a pour objectif de mettre fin à ce dispositif  afin de laisser place à un nouvel axe routier à la circulation plus fluide en facilitant l’accès à l’A4 et à l’A 86 et en réduisant considérablement le temps de parcours des voies locales et de l’axe nord-sud.

 

2017-2020 : Trois ans de travaux

Deux grandes phases de travaux attendent les riverains et usagers.

En amont, depuis juin dernier, les chantiers des concessionnaires (EDF/ENEDIS, Orange, arrêts de bus RATP…) sont en cours afin de déplacer les réseaux électriques, les lignes téléphoniques et le mobilier urbain.

Une première phase, qui commencera au printemps 2017, concernera l’ensemble des travaux de voirie (ponts, murs, chaussées, signalisation, glissières, assainissement) avec notamment la création d’un nouvel échangeur côté Champigny, d’un rond-point le long du Parc du Tremblay et d’une passerelle pour les circulations douces.

Pour préserver le cadre de vie des riverains, des écrans acoustiques seront également mis en place en remplacement des actuels garde-corps du pont, ainsi qu’en rives de l’A4 à l’ouest du pont.

Après l’exécution de ces grands travaux routiers, l’ensemble des voiries dans leurs configurations définitives devrait être mis en service à l’automne 2018.

La deuxième phase de travaux se poursuivra ensuite jusqu’en 2020 avec la finalisation du cheminement piétons-cyclistes, la mise en place d’écrans anti-bruit (nord de l’A4), la construction du parc des Rives (à la place de l’actuelle bretelle d’entrée vers Paris et Créteil) et des aménagements paysagers.

Les 80 000 usagers quotidiens doivent ainsi s’attendre à des difficultés de circulation quand les travaux obligeront à la neutralisation de certaines voies. Toutefois, la répartition du chantier en différents endroits devrait néanmoins permettre d’éviter le blocage total du pont et sa largeur conséquente devrait faciliter la conservation des files de circulation.

Le chantier coûtera 48 millions d’euros cofinancés par l’Etat, la Région et le Département du Val-de-Marne.

Retrouvez la présentation détaillée du projet et une vue 3D du pont de Nogent demain sur le site Internet de la DIRIF

Plus d’informations sur : www.dir.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr et en contactant : pontdenogent.dirif@developpement-durable.gouv.fr

Avant réaménagement                                                                                Aprés réaménagement

 

Retourner en haut de la page

Toujours connectés

Suivez-nous sur