Actualités

Vous cherchez une sortie, un spectacle ? Consultez les rdv de la Ville et des associations.

Partager
Retour à la liste des actualités

Pour une reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle au Perreux

Catégorie : Cadre de vie

Suite à la montée des eaux de la Marne, la Ville demande la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle auprès de la Préfecture. La Ville  invite tous les habitants concernés par les inondations à se faire connaître afin de pouvoir répertorier les administrés touchés et ainsi constituer le dossier.


ATTENTION,  ce document n’est pas une déclaration à votre assureur que vous devez obligatoirement effectuer vous-même. (Voir les conseils aux particuliers pour la déclaration de sinistre auprès de leur assureur un peu plus bas dans cet article)

Pour vous faire connaître, merci de remplir et de retourner ce formulaire à l’adresse suivante :


Mairie du Perreux-sur-Marne
Place de la Libération
94170 Le Perreux-sur-Marne
ou
Par courriel à : contact@leperreux94.fr

Courrier attestant réception de la demande de reconnaisance de l'état de catastrophe naturelle au Perreux du Préfet du Val-de-Marne

 

Conseils aux particuliers pour la déclaration de sinistre auprès de leur assureur

 

  • Prévenir son assureur du sinistre au plus vite (à réaliser dans les 5 jours ouvrés après avoir eu connaissance du sinistre) et par tous moyens (téléphone, mail, etc) et effectuer en parallèle une déclaration en lettre recommandée avec accusé de réception en n’omettant pas d’indiquer ses coordonnées (nom, adresse) et son numéro de contrat. Dans ce courrier, apporter un maximum d’informations : date d’apparition du sinistre, photos, vidéos (si déclaration par mail), articles de presse, copie de factures d’achat, témoignages, etc… Joindre une liste chiffrée de tous les objets ou biens endommagés en indiquant leur date d’achat ou d’acquisition. Mentionner également les dégâts causés à des tiers comme par exemple un arbre de sa propriété qui est tombé et qui a occasionné des dégâts chez un voisin, ou sur un véhicule en stationnement, etc… Dans la réclamation d’indemnisation, intégrer également les frais de pompage, de nettoyage et de désinfection des locaux.
  • conserver dans la mesure du possible tout ce qui a été endommagé, en vue d’une expertise. Si cela n’est pas possible, interroger son assureur pour savoir si, ce qui a été endommagé peut être jeté (prendre des photos d’ensemble par pièce et des détails). Les sinistrés peuvent nettoyer mais ne doivent pas entamer de travaux avant l’accord de l’assureur et le passage de l’expert.
  • en fonction du montant des dommages déclarés, un expert mandaté par l’assurance pourra se déplacer ou non (si le sinistre est modique). Celui-ci rédigera une proposition d’indemnisation des dommages. Si ceux-ci sont importants, voire très importants – atteinte à la structure de la maison, perte de mobilier de grande valeur – il est toujours possible de se faire assister, aux frais de l’assuré (honoraires en général non pris en charge par les contrats d’assurance dans le cas d’une catastrophe naturelle) par un expert de son choix (principe de l’expertise contradictoire).

Si le sinistre est classé en tant que catastrophe naturelle par les pouvoirs publics, les assurés détenteurs d’une assurance multirisques seront couverts. Pour information, les véhicules garantis uniquement en responsabilité civile (dit plus couramment « aux tiers ») ne bénéficient pas de l’assurance catastrophe naturelle et ne sont donc pas couverts en cas de sinistre lié à une catastrophe naturelle.

Si le sinistre n’est pas reconnu en tant que catastrophe naturelle, le remboursement des dommages dépendra alors des clauses du contrat souscrit auprès de l’assureur.

 

 

Posté le 1 Février 2018
Retourner en haut de la page

Toujours connectés

Suivez-nous sur